Centre d'études stratégiques du bassin du Congo

École congolaise d'Économie


 

Qui suis-je ?

Je suis docteur d'État ès sciences économiques, diplômé de l'Université de Clermont-Ferrand en France.

J'ai été enseignant au Congo à la Faculté des Sciences économiques de l'Université Marien NGOUABI de Brazzaville, en France à l'ISTOM, l'École supérieure d'Agro-économie Internationale de Cergy et à l'ISEFT, l'Institut Européen de Formation Transdisciplinaire de Noisy-le-Grand.

J'ai été consultant pour les institutions spécialisées des Nations Unies.

De 1999 à 2012 j'ai été bénévole au Secours Catholique - Caritas France au Service Action Internationale à la Délégation de Gironde à Bordeaux et la Délégation de l'Essonne à Évry et au Siège rue du Bac.

Depuis 2004, je suis membre-fondateur, président et responsable des publications du Cesbc, le Centre d'études stratégiques du bassin du Congo.

Je suis également membre fondateur de l'École Congolaise d'Économie.


 À propos de ma thèse de doctorat

Titre

La crise budgétaire de l'État en Afrique Noire francophone (1975-1975). Le cas du Congo

Sous la direction de : Pierre PASCALLON

Nombre de pages : 333

Faculté de Droit et de Sciences économiques

Université : Université de Clermont-Ferrand

Ville : Clermont-Ferrand

Pays : France

Année : 1980

 

Résumé

La présente étude s’intéresse à la dynamique des finances publiques de la République du Congo et, accessoirement, des pays d’Afrique Noire francophone. L’étude commence par dégager les mécanismes fondamentaux de l’évolution des budgets des pays d’Afrique Noire francophone, du Congo en particulier.

Une fois constaté la réalité et l’ampleur de la crise budgétaire de l’État, l’étude passe à la deuxième étape, à savoir son diagnostic. Le travail consiste à interpréter les traits caractéristiques de l’évolution des finances publiques congolaises, à rechercher les principales variables qui déterminent cette évolution. Dans une conclusion générale, l’étude examine les solutions à mettre en oeuvre pour éliminer les causes fondamentales, structurelles, des difficultés des finances publiques congolaises à défaut de les faire disparaître toutes et d’une manière définitive.

 

 


 

Articles

 

 

L'aide au développement sert au renforcement des régimes illégitimes et à l'appauvrissement

des populations en Afrique

Le présent article aurait bien pu être titré sous forme interrogative à savoir : " L'aide au développement sert-elle au renforcement des régimes illégitimes et à l'appauvrissement des populations en Afrique ? L'aide est définie comme un instrument planétaire de redistribution des ressources publiques. En Afrique, cette redistribution s'est faite globalement au bénéfice des régimes politiques en place. Elle a favorisé l'accumulation par les dirigeants de fortunes colossales avec la passivité coupable des donateurs qui ont souvent fermé les yeux sur la destination réelle des fonds au nom de la préservation de leurs intérêts nationaux. Elle a abouti à l'endettement des pays, et, par la suite à leur faillite. L'aide au développement est un échec. Le faible niveau du développement humain en est le résultat le plus probant.

Lire la suite ici

 

 

L'Afrique face au développement

du sous-développement.

On a tout essayé

Depuis quelques années, à chaque réunion du G8, des chefs d'États africains sont invités à venir parler de l'Afrique à leurs homologues et chefs de gouvernement des huit pays les plus riches du monde. Les questions abordées tournent toujours autour du développement économique du continent africain : annulation de la dette, lutte contre pauvreté, mobilisation des financements en faveur du développement et, depuis peu, immigration clandestine, etc. Au sortir de là, les africains repartent avec les promesses des pays développés de mobiliser plus de ressources pour aider au développement de leur continent.

Lire la suite ici

 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publications

 

Articles

 

Sortir de la zone franc : velléité d'indépendance

ou chantage pour rester au pouvoir ?

 

Depuis quelques semaines, une rumeur persistante attribue au Trésor français le projet de régler la gestion catastrophique de certaines économies des pays de la zone franc. La décision, si elle devait intervenir, aboutirait à la réévaluation du franc Cfa de l'UEMOA où les économies de la zone étant relativement bien gérées et à la dévaluation de franc CFA de la CEMAC où les économies sont sinistrées. Par ailleurs celle-ci consacrerait la différenciation et la séparation définitive des deux zones monétaires (voir la carte).

Lire la suite   ici

 

Dette illégitime : la leçon islandaise 

Le 6 mars 2010 les islandais étaient appelés à se prononcer par référendum sur un accord organisant le remboursement d'ici à 2024 par l'État islandais de 3,9 milliards d'euros avancés par les gouvernement britannique et néerlandais pour indemniser leur citoyens  lésés par la faillite de Icesave, filiale en ligne de la banque privée islandaise Landesbanki. 

 

Lire la suite   ici

 

MOURIR AUX PORTES DE L'EUROPE

Première partie

Du Maghreb à l’Afrique australe, de l’Afrique atlantique à l’Océan indien, les jeunes africains ne construisent plus qu’un seul projet : fuir un continent qui ne leur réserve plus aucun avenir.

Lire la suite ici

Deuxième partie

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, l’Europe se trouve face à un déficit de main-d’œuvre pour la reconstruction des économies dévastées par la guerre. La plupart des pays font alors appel à l'immigration pour leur procurer la main-d'œuvre dont ils ont besoin.

Lire la suite  ici

Troisième partie

Fuir un continent qui ne réserve plus aucun avenir est  le seul projet que construit une grande partie de la jeunesse africaine. Pour faire face à l'invasion des migrants clandestins, les pays riches se "bunkerisent".

Lire la suite ici

 

La population congolaise :

évolution à long terme et impact sur les régimes sociaux

La population congolaise a été longtemps mal connue. Les premiers recensements ont commencé dans les années 1930 avec la politique de regroupement des villages le long des axes de circulation. Mais ces opérations se sont limitées aux zones rurales. Les recensements en milieu urbain ont démarré en 1947 à Dolisie dans le Niari. Ils se sont poursuivis en 1949 à Pointe Noire et 1950-1951 à Brazzaville (Sautter, 1966). Plusieurs autres opérations statistiques ont été entreprises par la suite dans l’ensemble du pays : 1958 et 1962 à Pointe Noire, 1961 à Brazzaville et 1960-1961 au niveau national.

Lire la suite ici

 

Coopération française :

Retour à la case Mitterrand

On peut se poser la question après les déclarations de Jean-Marie Bockel, en ouverture des Journées de la coopération internationale et du développement 2007. En effet, le secrétaire d’Etat chargé de la Coopération et de la francophonie, a prononcé mardi à Paris un discours définissant les grandes lignes de la politique de la France en matière d’aide aux pays en développement.

 

Lire la suite ici

 

 

 

Violence politique et risque d’entreprise

en Afrique centrale

 

Depuis 1990 - la crise de la dette, l’assèchement de l’aide extérieure et des prêts bancaires, et les recettes néolibérales des organisations internationales étant passés par là - l’essentiel du financement extérieur des États se fait sur les marchés obligataires. Depuis que la « loi Wriston », n’a plus cours, les investisseurs veulent s’assurer de la solvabilité des États emprunteurs… que seules les agences de notation se disent capables d’apprécier. La notation des différentes formes de la « dette souveraine » d’un pays (en monnaie nationale, en devises, etc.) revient à noter le pays (les entreprises privées s’y trouvant sont notées séparément, et en général plus sévèrement). À l’heure où emprunteurs privés et publics se livrent, à l’échelle mondiale, à une concurrence acharnée pour attirer les capitaux, elle peut aussi mener à l’étranglement financier d’un pays dont les « les marchés » se méfient.

 

Lire la suite ici

 

 

Ouvrages

 

Aimé Dieudonné MIANZENZA

et

Sidonie MATOKOT-MIANZENZA

République du Congo

Catalogue des thèses de doctorat

Édition 2017

 

 

Aimé Dieudonné MIANZENZA

République du Congo.

Almanach des thèses de doctorat

- Première édition

- Édition 2015

 

 

Aimé Dieudonné MIANZENZA

Gabon.

Almanach des thèses de doctorat

 

 

Gilbert DZASSABI

en collaboration avec

Aimé Dieudonné MIANZENZA

 

La déstabilisation de la République démocratique du Congo

 

 

 

 

Copyright @ 2006-2017 Centre d'études stratégiques du bassin du Congo   -   Tous droits réservés