Bienvenue à l'Espace
Jean-Jérôme OSSEBI


 

 

Qui suis-je

Je suis Inspecteur principal des Impôts.

Je suis titulaire d'une licence de Sciences économiques obtenue à la Faculté des Droit et des Sciences économiques de l'Université Marien Ngouabi de Brazzaville (Congo).

Je suis diplômé de l’École nationale d'Administration et de Magistrature (ENAM) de Brazzaville.

Intéressé aux problèmes confrontés par les pays africains et notamment le Congo, il se consacre beaucoup à la réflexion sur l'avenir de l'Afrique. " Le Congo du XXIe siècle" est son premier essai publié.

 

Le Congo du XXIe siècle

Évry, CesbcPresses, Juillet 2016, 244 pages, Collection ThèmA,

Format 14 x 21,5 cm

ISBN : 979-10-90372-20-7


 

Introduction

 

Le XXIème siècle appartient à la race noire ! L’Afrique, blessée par la traite négrière, saignée par le colonialisme et humiliée par le néocolonialisme rêve de revenir dans le concert des nations. Simple fournisseuse de matières premières et marché d’écoulement des rebuts des pays industrialisés ; sans voix dans les grands sommets internationaux, l’Afrique n’est pour les idéologues dominants qu’une terre de malheur, qu’un foyer des guerres, incapable par elle- même. « Les arts circulent entre les peuples comme le sang dans le corps humain » (B. Mouraief, 1963).

La Grèce, mère de l’Europe et de sa fille l’Amérique blanche, est au bord de l’effondrement, la péninsule ibérique panique ; l’Italie tremble tandis que la France et l’Allemagne tentent malgré elles de tenir le bateau européen alors qu’elles ne sont plus en réalité que les héritières d’Adenauer et de De Gaulle. Les Américains, harassés par des guerres coûteuses et sans fin, demandent aux Chinois d’aller au secours des Européens. C’est peut- être la fin de la domination occidentale, au-delà de ses moyens de destruction inimaginables. Car l’Occident n’accepte pas le transbordement de la conduite des affaires du monde et est prêt à l’éviter par tous les moyens et quel que soit le prix. L’histoire récente de l’Afrique le démontre suffisamment

 

Lire la suite   ici

 


  
 

  

 

Copyright © 2006-2016 Centre d'études stratégiques du bassin du Congo   -   Tous droits réservés