Bienvenue à l'Espace
Hilaire BABASSANA


 

 

 


 

 

Hilaire BABASSANA

 

Hilaire BABASSANA est né en 1943 à Kololo ans le Département du Pool, Congo.

Il était Docteur d'État es sciences économiques de l'Université des sciences sociales de Grenoble en France. il a soutenu sa thèse de doctorat en 1976, avec mention très honorable et prix de Thèse).

 

 


A propos de ma thèse de doctorat

Titre

Formes hybrides de production et de reproduction de la force de travail en Afrique Noire

Sous la direction de : Jean DESSAU

Nombre de pages : 548

Organisme de soutenance :

Université Pierre Mendès-France Grenoble 2

Date de soutenance

1976

 

Résumé

 

 

 

Directeur, Département de l'économie,

Université Marien-Ngouabi,

Brazzaville, République populaire du Congo

 

La productivité technologique

du système éducatif au Congo

 

Communication au Séminaire de l'IIPE, publiée dans :

 

UNESCO, (1983), La planification de l'éducation dans le contexte des problèmes actuels du développement, Séminaire de l'Institut international de planification de l'éducation (IIPE), Paris, 3-8 octobre 1983, Volume 2, pp.  11-32.

 

 

 

 

Ouvrage

____________________________

Travail forcé, expropriation et formation du salariat en Afrique Noire,

______________________________________

Détails du livre

 

Hommage au Professeur

Hilaire BABASSANA (1943 - 2003)

et Barthélémy YANGONGO (1944 - 2002)


 

 

Hilaire BABASSANA

 

 

Le 09 juin 2003 nous quittait Hilaire Babassana; il avait 60 ans. À l'occasion du 14ème anniversaire de sa mort, le Cesbc reprend ici le texte de Théophile DZAKA et Célestin MAYOUKOU publié dans le Bulletin du Réseau thématique de recherche Entreprenariat en hommage à l'illustre disparu, ce chercheur d'envergure, infatigable et convivial qui a également apporté une contribution inestimable à la Francophonie scientifique et économique.

" L'Université Marien NGOUABI de Brazzaville, mais au-delà (il a été aussi Professeur visiteur auprès de l'Université de Kinshasa, de l'Université de Ouagadougou, de l'Université du Togo et de l'Université du Bénin), la Francophonie scientifique et économique, notamment en Afrique, viennent de perdre un enseignant- chercheur, un expert, un leader, d'envergure internationale, ainsi qu'un pilier de taille du Réseau Entrepreneuriat de l'AUF au Congo-Brazzaville.

D'abord, en tant que chercheur, notre collègue Hilaire BABASSANA a publié en 1978, avec le concours de l'AUPELF, aux Presses Universitaires de Grenoble, un ouvrage de 255 pages qui est sans doute sa contribution scientifique majeure en économie politique, à savoir

" Travail forcé, expropriation et formation du salariat en Afrique noire ".

Pour la première fois, un universitaire africain isole les formes hybrides de la reproduction de la force de travail et du fonctionnement du mode de production capitaliste. L'auteur propose dans son ouvrage, une véritable histoire économique de l'Afrique centrale en utilisant tous les documents disponibles, pour nourrir sa réflexion conceptuelle sur les formations économiques et sociales africaines. Il a précisément élucidé le processus réel de domination coloniale et comment on est passé de l'expropriation au travail forcé puis du travail forcé à la formation du salariat, forme naturelle de la production capitaliste. Parmi ses domaines de recherche privilégiés ont citera en substance : l'agriculture et la question paysanne, l'intégration économique régionale, l'entreprise publique, la planification économique, la politique économique et l'analyse de la pauvreté.

Ensuite, son expertise en matière de coopération internationale et d'intégration régionale, l'a conduit pendant plus d'une décennie à exercer au niveau international le rôle de conseiller au prés, notamment, de la CEA, la CNUCED, l'OUA, du Programme d'Action des Nations Unies pour le Développement et le Redressement de l'Afrique (PANUREDA) et du PNUD.

Enfin, au titre de son expertise et de son leadership dans l'enseignement supérieur et les sociétés savantes, notre collègue Hilaire BABASSANA a notamment participé à la création et la direction, à titre d'exemple, de l'Institut National Supérieur des Sciences Economiques Juridiques Administratives et de Gestion (INSSEJAG) qui va engendrer dans les années 90, la Faculté des Sciences Économiques, la Faculté de Droit et l'Institut Supérieur en Gestion au sein de l'Université M. Ngouabi de Brazzaville. Il a contribué à l'élaboration des textes régissant la promotion et le recrutement des enseignants au niveau du Conseil Africain et Malgache pour l'Enseignement Supérieur (CAMES) ainsi qu'à l'implantation depuis 1988 du Réseau Entrepreneuriat de l'AUF parmi les chercheurs de Brazzaville (grâce à son appui permanent tant institutionnel que logistique aux chercheurs locaux jusqu'en juin 2003).

Pour finir, c'est à la demande persistante du Professeur Georges HÉNAULT, que nous avons rédigé ce texte pour le Bulletin de notre Réseau, en hommage à notre illustre collègue disparu, Hilaire BABASSANA, ce chercheur d'envergure, infatigable et convivial, afin que les membres du Réseau se souviennent à jamais de sa contribution inestimable à la Francophonie scientifique et économique.

Lors de l'hommage académique qui lui été rendu le 19 Juin 2003, jour de ses obsèques à Brazzaville, le Professeur Hervé DIATA, Doyen de la Faculté des Sciences Économiques a conclu son oraison par ces mots qui définissent bien la personnalité de BABASSANA : " En définitive, l'image que nous gardons de toi, c'est que tu as été pour nous un vrai leader aux qualités exceptionnelles: non seulement humble, généreux, simple, tolérant, disponible et plein d'abnégation, mais aussi prêt à se remettre en cause lorsque l'argumentation en face était solide ".

« l’image que nous gardons de toi, c’est que tu as été pour nous un vrai leader aux qualités exceptionnelles »

 

Théophile Dzaka (Brazzaville) et

Célestin Mayouko

 

 

 

 

Copyright © 2006-2017 Centre d'études stratégiques du bassin du Congo   -   Tous droits réservés