Le bassin du Congo  

 

LA NATURE, LES HOMMES, LA CULTURE

 

1. Pourquoi le bassin du Congo ?

Le développement durable est l’une des préoccupations majeures du Cesbc. Aussi, le bassin du Congo, une des plus importantes réserves biologiques de la planète, apparaît comme un territoire idéal pour des réflexions sur l’utilisation de ses ressources aux bénéfices de ses populations sans compromettre l’avenir.

2. Un espace physique

Vaste région forestière compacte et d’un seul tenant d’environ 230 millions d’hectares, le bassin du Congo est la seconde forêt tropicale au monde en termes de surface après l’Amazonie. Sa superficie représente environ 6% de la surface forestière mondiale. Les forêts du bassin du Congo se situent majoritairement au Cameroun, au Gabon, en Guinée-Equatoriale, au Congo-Brazzaville et en République Démocratique du Congo (RDC) et couvrent une petite partie de la République Centrafricaine, comme le montre la carte ci-dessous.

Figure 1. Le bassin du Congo

 

Source : FAO, (2003), La gestion durale des forets tropicales en Afrique centrale, Recherche d’excellence, Rome, Etude FAO 143, Disponible en ligne à l’adresse : http://www. fao.org/dorep/006/y4853f01.htm.

Pour concilier et préserver les impératifs du développement durable et ceux de la protection de la forêt, une coopération régionale et internationale a été mise en place. Dans ce contexte, le bassin du Congo c’est également vingt-neuf organisations gouvernementales et non gouvernementales (y compris la COMIFAC, c’est-à-dire la Conférence des ministres des forêts de l’Afrique Centrale), regroupées dans « le Partenariat pour les forêts du bassin du Congo » (PFBC).

La suite

 

Copyright @ 2006-2013 Centre d'études stratégiques du bassin du Congo   -   Tous droits réservés